sauvonsnos antibiotiques

Pour pouvoir les utiliser demain, agissons aujourd'hui

Réflexion interactive à méditer

par SNA

CYNISME – MYSANTROPIE – MENSONGE- BUSINESS – AUTOCENTRISME :

 les mamelles de la profession vétérinaire (et de son industrie puissante)


Le coup de force du lobby vétérinaire pour conserver la prescription, la vente, et donc l’auto-contrôle des antibiotiques vétérinaires critiques - à contrario du projet de Marisol Touraine et des préconisations européennes votées en décembre  2012 (plus larges : pas seulement les antibiotiques critiques) - amène leur ministre Stéphane Le Foll à formuler un mensonge d’Etat historique :


" le couplage P/D des antibiotiques vétérinaires permet de mieux contrôler leur prescription ".

Il y aura du monde pour en dénoncer les conséquences lors du prochain scandale sanitaire, sur fond de décès par résistance des bactéries à tous les antibiotiques, rendus inefficients par une utilisation excessive prétenduement auto-contrôlée par les prescripteurs vétérinaires eux-mêmes, donc sur fond d’un conflit d’intérêt évident qu’on aura refusé d’identifier en France, contrairement à l’Europe.

Voici quelle position aurait pu prendre et conserver notre ministère de La Santé si le lobby vétérinaire n’avait pas exigé les clefs du ministère et imposé sa solution, celle qui le sert et ne sert que lui :


"le couplage P/D des AB humains ne permet pas de mieux contrôler leur prescription". 

Les médecins eux-mêmes ne l’imaginent même pas pour eux, devant l'évidence mondiale d’un lien d’intérêt potentiel et humain.


"le couplage P/D des AB vétérinaires a mené à tous les excès passés et actuel", seul un camouflage lobbystique peut faire illusion (trafic généralisé et récent de la paromomycine…).


"le couplage P/D des AB vétérinaires démontre que les vétérinaires sont les seuls, humains au-dessus de tout conflit d'intérêt"

mais ni le passé ni le présent ne le démontrent, bien au contraire.


" le couplage P/D des AB vétérinaires est une mesure contraire aux orientations de l'UE relatives aux conflits d'intérêt" dans ce domaine (vote du parlement européen le 11 décembre 2012) . 


" le couplage P/D des AB vétérinaires est le moyen de continuer le gâchis installé par ce conflit d'intérêt majeur et évident"

(1200t d’antibiotiques/an en vétérinaire, 800t en humaine).


" le couplage P/D des AB vétérinaires a tué, tue, et tuera" : quelques milliers de vétérinaires prescrivent et vendent plus que 120 000 médecins, neutralisant les efforts éthiques de ces derniers.


"le couplage P/D des AB vétérinaires est une officialisation de l'auto-compérage, arrangement du prescripteur avec lui-même"

et devra être caractérisé ainsi par la justice.


"le couplage P/D des AB vétérinaires sous prétexte que les pharmaciens seraient incompétents" est un mensonge destiné à camoufler le rôle du pharmacien qui rompt le circuit du lien d’intérêt entre prescripteur et vendeur, et contrôle un tiers-prescripteur.


J’incite les personnes sensibilisés, inquiétées, ulcérées par le choix honteux de la France a compléter cet argumentaire.


Guy Barral – Président de l’UNPVO – Docteur en Pharmacie 


Pour vos commentaires et réactions cliquez ici